Rechercher

 

Rassemblement samedi 7 avril à Auch contre la prolongation du permis de Saint-Griède et pour son abrogation

(voir historique du permis plus bas)

 

Cette prolongation, accordée jusqu’au 31 mai 2018, peut permettre au titulaire du permis, la société australienne Gas2Grid, de déposer une demande de travaux d’exploration, de solliciter une nouvelle prolongation ou bien de revendre ses droits à une autre société. Aucune information n’est donnée, ni aux élus, ni aux habitants.

 

C’est le premier rassemblement contre le gaz et le pétrole de schiste et plus généralement contre la recherche et l’exploitation des hydrocarbures organisé depuis trois ans et il s’agit de montrer que nous sommes toujours mobilisés et vigilants. La Loi sur la fin des hydrocarbures en 2040 pouvait laisser espérer le rejet de toutes les demandes d’attribution ou de prolongation de permis et de concessions. En fait, le texte de la loi votée le 19 décembre et promulguée le 30 décembre est loin du projet présenté. Il conforte le droit de suite des industriels, ce qui leur facilite les recours en justice en cas de refus de leurs demandes. L’exploitation du gaz de couche - qui est un hydrocarbure non-conventionnel  - est autorisé.  Et depuis septembre, des attributions de permis et de concessions  ainsi qu’une vingtaine de prolongations de permis et de concessions ont été accordés, avant et après la promulgation de la loi. De plus, depuis 2015, aucune publication sur la situation des permis n’est disponible sur le site du ministère de l’Environnement et du ministère de la Transition écologique et sociale.

En lisant la suite : programme, organisation et toutes les infos utiles, + l'historique

Programme du 7 avril

Ce rassemblement est co-organisé avec le Collectif 65 Non au gaz de schiste, car les Hautes-Pyrénées sont également concernées par le permis de Saint-Griède (ainsi que quelques communes des Pyrénées-Atlantiques). Le Collectif 65 appelle à un premier rassemblement à 10h sous la halle de Maubourguet, avec un départ groupé pour Auch vers 13h.

A Auch, le rassemblement est fixé à 14h30 place de la Libération.

D’autres collectifs de la région, ainsi que des collectifs du Sud-est nous rejoindront.

Organisation

Rassemblement : Banderoles et pancartes - Installation d’un derrick – Infos, tracts, pétitions.

Calendrier et lieux tractage et signature des pétitions

  •  Jeudi 29 mars : marché d’Auch
  • Vendredi 30 mars : marché de Lectoure
  • Samedi 31 mars : marché d’Auch
  • Mardi 3 avril : marché de Fleurance
  •  Jeudi 5 avril : marché d’Eauze et marché d’Auch

Affichage : trois ou quatre circuits d’affichage sont prévus le 3 et le 4 avril (2 personnes par  voiture).

Afin que ce rassemblement soit une réussite, nous vous proposons de diffuser largement autour de vous et surles réseaux sociaux, d'afficher, de faire signer la pétition et de nous aider pour les distributions et affichages si vous le pouvez.

Pour vous inscrire pour les distributions et l’affichage :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Les tracts et affiches imprimés seront disponibles à partir du 28 mars. Vous pouvez également les tirer localement pour votre propre diffusion.

Merci à l'avance pour votre participation. N'hésitez pas à me contacter pour toutes précisions.

Cordialement

Sylviane Baudois, pour le Collectif 32 Non au gaz de schiste

06 83 20 51 96

 

 

*Rappel de l’historique du permis de Saint-Griède

Le Permis exclusif de recherche d’hydrocarbures (PERH) de Saint-Griède  (Gers, Hautes-Pyrénées, Landes et Pyrénées-Atlantiques) détenu depuis le 21 avril 2008 pour cinq ans par la société australienne Gas2Grid,  a été prolongé jusqu’au 31 mai 2018 par un arrêté du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Economie et des Finances le 8 décembre dernier (publié au journal officiel le 23 décembre). La superficie du permis est réduite à 652 km (contre 1238 km2 auparavant) et il ne concerne plus les Landes.

En effet, Gas2Grid a déposé fin 2014 un  recours contre l’arrêté ministériel du 21 décembre 2015 qui refusait la prolongation demandée le 24 janvier 2013 et a eu gain de cause en 2014 et 2015, avec confirmation par le jugement du tribunal administratif de Pau le 2 novembre 2016 qui a enjoint à l’Etat de prolonger ce permis. L’Etat a fait appel auprès de la Cour administrative d’appel de Bordeaux. Pourtant, l’appel étant suspensif, le ministère aurait pu attendre la décision de la Cour d’appel avant d’accorder (ou non) la prolongation. Gas2Grid a pu obtenir ces décisions de la justice administrative en sa faveur en  s’appuyant - entre autres – sur son « droit de suite » malgré un engagement financier pourtant minimal  (1 176,86 k€) depuis 2008.

Les collectifs opposés à l’exploitation des hydrocarbures non-conventionnels ont demandé l’abrogation de ce permis dès 2012, soulignant qu’il concernait probablement la recherche de gaz ou de pétrole de schiste ; leur mobilisation a empêché que  les demandes de travaux de recherches déposés par Gas2Grid en 2012 et 2014 se réalisent.