Rechercher

 

 

Dimanche 8 avril 2018, Jean-Luc Mélenchon était l’invité du Grand Jury. Il a parlé de la réforme de la SNCF par Emmanuel Macron et a expliqué que le président de la République ne faisait que suivre la feuille de route de la Commission européenne d’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs.

Il a indiqué que l’objectif final de cette réforme était de permettre la privatisation de la SNCF et a condamné le traitement médiatique des grèves. Le président du groupe « la France insoumise » a également dénoncé les violences de l’extrême droite dans les facultés et au dehors, et a parlé de la monté de l’extrême droite en Europe.

Jean-Luc Mélenchon était ensuite interrogé sur les questions internationales. Il a dénoncé la politique du gouvernement d’Israël « dominé par l’extrême droite ».

Il a également condamné le « coup d’État judiciaire » contre Lula au Brésil.

Il a enfin réaffirmé son soutien aux Kurdes attaqués par la Turquie, membre de l’OTAN. Sur la politique française, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé l’attitude du président du Crif monsieur Kalifat et a dit qu’il devrait présenter des excuses à l’Assemblée nationale.

Il a également critiqué la volonté du gouvernement de provoquer des affrontements à Notre-Dame-des-Landes.